À propos de Binu...

carte visitebl.png

Les origines

Binu, est un artiste français né en 1988 qui vit et travaille près de Paris. Après des études artistiques, il obtient l’agrégation d’arts plastiques et devient enseignant au lycée.

Après une enfance paisible, passée à dessiner sur son île natale, il s’est essayé à différents médiums artistiques (vidéo, sculpture, peinture) tout en conservant une pratique du dessin aux inspirations multiples (bande dessinée, dessin de presse, carnet d’artiste).

"Binu" c'est d'abord un surnom affectueux et moqueur qui remonte à l'enfance. Un mot plein d'humour sorti de la bouche d'un personnage qui marqua notre artiste en herbe. C'est ainsi que, lorsqu'il fallut choisir un nom d'artiste, "Binu" s'imposa le plus naturellement du monde.

ORIGINS

Binu is a French artist, born in 1988, who lives and works near Paris. After having studied art, he obtained a teaching certification in fine arts and became a secondary school teacher.

After a peaceful childhood spent drawing on his native island, he tried different art media – such as video, sculpture or painting – while keeping on practising drawing, inspired by comics (bande dessinées), cartoons or artist sketchbooks.

“Binu” is first and foremost an affectionate and teasing nickname which dates back from his childhood. It is a word full of humour uttered by a character who marked our artist in the making. That is why, when a pseudonym had to be found, “Binu” came most naturally.

Les techniques

Les techniques de dessin privilégiées par Binu sont le crayon, l’encre et l’aquarelle, d’abord utilisées pour leur rapidité d’exécution et l’immédiateté du rendu induit par la pratique « tout terrain » du carnet d’artiste. Mais la pratique de Binu explore également les techniques de la peinture et du volume au travers de productions colorées et foisonnantes. 

Mises en lumière par le Journal le Chat Noir, les réalisations artistiques de Binu sortent désormais du carnet pour s’afficher avec davantage d’ambition tant par leur format que par le public visé.

TECHNIQUES


Binu’s favourite drawing techniques are pencils, ink and watercolour painting, first chosen for their speed of execution and the immediacy with which you can get a finished artwork. But Binu also explores other techniques such as acrylic painting or sculptures through a multitude of colourful creations.

Binu’s drawings now leave his sketchbooks thanks to Le Journal le Chat Noir where they are regularly published. Thus it gives them a more ambitious dimension because of their new format as well as a new audience.

L'univers

Plus qu’un témoignage décalé de notre époque, le dessin de Binu se veut également une ouverture fantaisiste vers un monde à la frontière entre imaginaire et références littéraires et cinématographiques (Ubu de Jarry, Sempé, Jacques Tati).

Amoureux de la nature et de sa luxuriance, Binu lui confère une place importante dans ses oeuvres. Les plantes envahissent le format et deviennent des motifs au coeur desquels des créatures se dissimulent. Cette nature toujours sublimée et rêvée, c'est celle des temps anciens où l'humain n'était qu'un tout petit être parmi d'autres, mais c'est aussi celle d'un avenir fantasmé, d'une réconciliation possible. 

Dans cet univers riche et onirique, l'humain trouve sa place sous la forme de petits bonshommes et de petites bonnes femmes. Ces personnages, souvent perdus dans le foisonnement des motifs, sont autant d'explorateurs qui parcourent ces paysages et accompagnent le spectateur dans sa découverte du monde de Binu.

UNIVERSE

More than a quirky testimony of our time, Binu’s drawings are also whimsical windows to an imaginary world full of literary and cinematographic references: Ubu Roi by Alfred Jarry, Sempé or Jacques Tati…

Binu loves nature and its luxuriance that is why it has a paramount place in his works. Plants invade the frame and become a pattern within which some creatures are hiding. This magnificent and dream nature is the one from ancient times when humans were only little beings among so many others, but it is also the nature of a fantasised future where reconciliation is possible.

In this rich and dreamlike universe, human beings take the shape of small men and women. These characters – who are often lost in the abundance of patterns and details – are the explorers who wander these landscapes and guide the audience through Binu’s world.